top of page

L’identité et le rapport au corps

« questions d’identité et d’altérité » travaillées avec les adolescents du QPV Didot-Vanves lors de nos ateliers de théâtre en 23-24


Les difficultés rencontrées par les adolescents face à la transformation de leurs corps, face au regard des autres et à leur propre regard sont multiples. Les stéréotypes de beauté les envahissent, comme ils nous envahissent.

Qui aime véritablement son corps ? Qui se trouve beau, belle ? Un sujet épineux à tous les âges de la vie, et qui se révèle vraiment à l’adolescence.

 

Ce poème a été écrit par un élève de l’atelier et dit le jour de la restitution, le mardi 4 juin à la MPAA Broussais.


Cher Corps


Cher corps, aujourd'hui c'est à toi que je m'adresse.

Je tenais juste à te dire que je te déteste, excuse mes mots sans aucune caresse, mais quand il s'agit de parler de toi je me retrouve en situation de faiblesse.

 Cher corps, je crois bien qu'autre fois on s'est aimés. Je crois même qu’on a été des alliés. On s'est adorés, et aujourd'hui tu es mon ennemi juré. Je n'arrive plus à te saquer, je n'arrive plus à t'apprécier.



 Oh ventre, pourquoi du jour au lendemain tu as décidé de gonfler, alors que selon la société le ventre plat est 1 signe de beauté ? Cher corps j'ai marqué mes blessures les plus douloureuses sur toi, mais tu n’étais jamais plein. Tu as fait face à la maladie, tu as résisté face au vent, tu t'es battu contre la pluie. Je sais que tu as trop souffert. Le stress et l'anxiété tu les as accueillis à mains ouvertes.

 

Mais je ne peux dire que de toi je suis fier. J'arrive toujours à te trouver

1 défaut. Tu es si, tu es ça, tu n'es pas comme il faut. J'arrive toujours à te dire que je te déteste quand tu me fais prendre 1 peu de kilos pour lutter contre le stress.

 

 Cher corps, je ne te trouve pas moche, juste moins beau que celui des autres. Je veux juste qu'il soit comme le vôtre. Je veux juste 1 ou 2 kilos en moins, et puis il y a ce détail sur mon nez que je n'aime point.

 

Cher corps, saches que je ne me suis pas créé des complexes seul. Et oui les autres ont beaucoup trop ouvert leurs gueules.

 

Un élève de l’atelier théâtre en classe de 4e



Image par Sergio Elizalde de Pixabay


A lire,  l’article Stéréotypes de beauté : les déconstruire pour s'en libérer

 

Comments


bottom of page